• Petrouchka photos (5)
  • Petrouchka 1
  • le grand Maure Pe

Adaptation du célèbre ballet d’Igor Stravinski.

C’est l’hiver. L’an 1830 à Saint-Pétersbourg… Un grand homme masqué, vêtu d’une grande cape noire s’avance dans la foule. Il joue de la flûte. Il lève la tête et harangue les passants. « Venez voir mon spectacle, Venez voir les merveilleuses marionnettes vous raconter une histoire formidable et fantastique… » Ce soir, il donne un spectacle de marionnettes et convie tout le monde à venir s’amuser les enfants, les adultes, tout le monde. Les passants le regardent amusés et prêts à revenir un peu plus tard pour assister effectivement à la représentation. Quelques heures ont passé… La nuit est tombée, et le spectacle commence… Les enfants, enthousiastes et ravis, écoutent les yeux brillants le grand marionnettiste qui leur présente Petrouchka, la marionnette héroïne qui donne son nom au conte traditionnel Russe. Ils viennent assister au spectacle que vont donner les puppets. Petrouchka est un clown acrobate, jongleur, chanteur, et un peu espiègle, à l’humour acéré. Dès le départ du grand marionnettiste, Petrouchka sort de sa boite. Plus rien ne bouge dans le castelet. Il aperçoit les enfants et décide de commencer le numéro en l’absence du Grand Maître. Petrouchka appelle son ami Pantin et tous deux racontent et réalisent de multiples facéties. Ils jouent, s’amusent, bougent le décor, déplacent les objets, ouvrent le rideau de scène. Et puis peu à peu Petrouchka se confie à son ami fidèle. Mais pantin s’en doutait un peu : Petrouchka est amoureux de la jolie ballerine. Elle est si belle dans son tutu coloré. Il rêve de danser avec elle. Son souhait est sur le point de se concrétiser lorsque le méchant lanceur de sabres, le grand Maure, coupe ses fils. Mais grâce au grand magicien et à son fidèle ami, Pantin, Petrouchka revient à la vie et peut alors enlacer l’exquise danseuse au rythme de la musique de Igor Stravinsky. Cette libre production est spectaculaire, bourrée d’effets, d’humour, de costumes chatoyants et polychromes. Petrouchka, production présentée par la compagnie est une libre adaptation du ballet conçu par le compositeur russe en 1910.

 

Wikipédia : « Igor Fiodorovitch Stravinsky né en Russie le 17 juin 1882 et décédé à New York le 6 avril 1971, est un compositeur et chef d’orchestre russe. (naturalisé français en 1934 puis américain en 1945). Il est considéré comme l’un des compositeurs les plus influents du XXème siècle. L’œuvre de Stravinsky, qui s’étend sur près de soixante-dix années, se caractérise par sa grande diversité de styles. Le compositeur accéda à la célébrité par la création de trois ballets dont il composa la musique pour les Ballets russes de Diaghilev : L’Oiseau de feu (1910), Petrouchka (1911) et son œuvre maîtresse Le Sacre du printemps (1913) qui eurent un impact considérable sur la façon d’aborder le rythme en musique classique. Dans les années 1920, sa production musicale prit un virage néoclassique et renoua avec des formes traditionnelles (concerto grossofugue et symphonie). Dans les années 1950, enfin, Igor Stravinsky explora les possibilités de la musique sérielle. »

Durée (sans entracte) : 60 minutes
Espace scénique : Ouverture : 7m – Profondeur : 7m – Hauteur : 3m – Salle équipée
Montage : 90 minutes
Intervenants : 2 comédiens marionnettistes et 1 régisseur
Documentation technique : PETROUCHKA